Train Trip : sur les routes du Monténégro

Changement de pays, on en a fini avec la Croatie, on file vers le Monténégro !

Première étape au Monténégro : Kotor

Pour s’y rendre, nous avons pris un bus au départ de Dubrovnik (réservez vos billets ici). En à peine 2h et une centaine de kilomètres parcourus nous sommes arrivés à destination. Pas d’autoroutes ici, mais uniquement des petites routes sinueuses traversant de charmants villages côtiers.

La nature nous contemple, l’air est pur et nous sommes entourés de montagnes. Tout nous laisse penser que nous allons clairement tombé amoureux de cet endroit.

Nous avions réservé une petite chambre en plein cœur de la vieille ville de Kotor avec vue sur les remparts et la forteresse qui serpentent le long de la montagne. Les rues pavées sont pleine de charme et on se laisse facilement emporté par l’ambiance à la fois vivante et paisible. Kotor n’est pas encore envahi par le tourisme et ça se ressent. Les habitants sont si agréables et serviables, ça fait plaisir !

img_7190

La première chose que nous avons fait, c’est de partir à la conquête de la baie de Kotor. Nous avons pris un petit bateau jusqu’à Perast, en 30 minutes à peine nous y sommes. Cette petite escale est un incontournable pour visiter l’église Notre Dame du Rosaire se trouvant sur une petite île face à Perast. Nous visitons donc cette fameuse église, et François s’est octroyé un petit plongeon. Erreur ! La baignade depuis cette petit île sacrée est interdite, et une habitante n’a pas manqué de le lui rappeler.

img_7295

img_7215

img_7233
L’Eglise Notre Dame de Rosaire
img_7252
Ne faites pas comme François, la baignade est interdite sur cette zone !

Après avoir visité l’église, nous sommes resté à Perast pour manger. Nous avons trouvé un très bon restaurant, le Admiral, délicieux, accessible et surtout avec une vue imprenable sur la baie. A tester : « le gâteau de Perast ».
Le ventre bien rempli, un plongeon dans la baie de Kotor s’impose ! Se baigner au milieu des montagnes, dans le plus beau fjord de méditerranée, ce n’est pas désagréable comme sensation.

img_7259

img_7266
Perast

En fin d’après-midi, nous sommes retourné à Kotor. Au programme : les remparts et la forteresse classés au patrimoine mondiale de l’Unesco.
C’était sportif… très sportif même ! Mais croyez nous, le paysage magnifique vous donne le courage de venir à bout des 4,5km d’ascension. Une heure plus tard, nous y sommes parvenus, et nous avons bien mérité cette vue imprenable sur la baie de Kotor ! Honnêtement, nous n’avions jamais vu un spectacle aussi magique. Le soleil se couche derrière les montagnes, on ressent la force de la nature en contemplant ce décor fait d’eau, de montagnes et d’arbres.

img_7333

img_9485

img_7380

img_9435

img_9537

img_9567
Kotor vue des remparts

 

En voiture !

Le jour se lève sur Kotor. Pour cette deuxième journée au Monténégro, nous avions loué une voiture histoire de passer de ville en ville et de parcourir les jolies routes escarpées du Monténégro librement. Nous prenons la route direction Budva !

img_9645

Au premier abord nous n’avions pas été charmé par cette ville trop bétonnée et touristique. Un réel contraste avec Kotor ! A Budva, première destination touristique du Montenegro, des centaines de parasols « Coca-Cola » ornent la plage, ça ne fait pas vraiment rêver. Nous avons tout de même trouvé une bonne adresse sur la plage pour le petit déjeuner avant de continuer notre chemin vers la vieille ville. L’atmosphère médiévale offre un contraste agréable avec le centre touristique, et donne un joli point de vue sur la mer.

img_7446
La plage de Budva
img_7479
Budva : la vieille ville + le coin touristique avec les tours bétonnées + les montagnes

img_7469

Budva, c’est fait !
François se remet au volant jusqu’au prochain stop.

SVETI STEFAN

Nous avons marché sur la plage jusqu’à l’île Sveti Stefan. L’entrée est interdite, seule ceux qui y habitent ou y logent pour les vacances y ont accès. Nous avons donc simplement pu apercevoir ce petit bout de terre depuis la plage. Malheureusement, le brouillard nous a un peu gâché la vue promise par les cartes postales.

img_7549

img_7497
Sveti Stefan dans le brouillard

img_7507

 

Le Monastère d’Ostrog

La route continue vers le Monastère D’Ostrog. Après quelques heures de route, de virages dans les montagnes, de décors dépaysants sur la route et de rencontres improbables… nous y arrivons.

img_7518
La tête dans les nuages
img_9796
Un âne, sorti de nul part

 

L’arrivée au Monastère d’Ostrog nous remplie d’émotions. Ce célèbre monastère, haut lieu de pèlerinage de l’Eglise orthodoxe, est incrusté dans une falaise du Mont Ostrog à 900 m d’altitude. Ce monument est aussi atypique que beau et impressionnant. On se demande encore comment ils ont pu construire un monument d’une telle ampleur, d’une telle beauté et à une telle hauteur à fleur de montagne !  Des croyants du monde entier viennent ici pour espérer un miracle en se recueillant auprès du corps de Saint-Basile d’Ostrog . Nous nous en sommes approchés sans savoir à quoi nous attendre, l’ambiance est pesante et intimiste dans la pénombre d’une cavité éclairée à la bougie, où un grand prêtre orthodoxe prie et bénie les pèlerins en permanence auprès du corps embaumé du saint.

img_7587
Incrusté dans la falaise, le Monastère d’Ostrog

img_7613

img_7626

 

Le Monastère d’Ostrog était notre dernière étape au Monténégro. Nous reprenons la voiture jusqu’à Podgorica, le point de départ de notre prochaine étape. Sur la route, nous sommes tombés par hasard sur un petit restaurant en bord de route, loin de tout. C’était le seul sur notre chemin, nous n’avions pas réellement de choix. Et finalement c’était tant mieux ! Au menu : du typique, avec un ragoût de chèvre, des seiches grillées, gâteau au 3 laits et baklavas. Le serveur était vraiment gentil, à l’image de toute nos rencontres et nous a bien aidé à choisir ces spécialités. C’est l’un des meilleurs restaurants de notre road trip !

img_7560

 

Etape de transition : Belgrade

Rassasiés, nous avons repris la route vers Podgorica, la capitale du Monténégro. Là-bas nous devions prendre un train de nuit pour Belgrade. Ça ne s’est finalement pas passé ainsi… les imprévus du voyage ! Nous nous sommes rendus sur le quai de la gare, aucun train n’était prévu en direction de Belgrade. Par ailleurs, notre chauffeur de taxi nous avait fortement déconseillé de prendre le train de nuit. D’après lui, le bus était plus sur ! Nous avons donc pris un bus de nuit. 12h plus tard, nous sommes arrivés à Belgrade, mais seulement pour quelques heures. Ce n’était qu’une transition pour rejoindre la Grèce car nous ne voulions pas passer par l’Albanie.

Nous n’avions que quelques heures devant nous à Belgrade avant de prendre notre prochain avion. Nous avons tout de même pris le temps de flâner dans le center de Belgrade, de savourer son architecture et de grimper jusqu’à la Forteresse. On en a profiter pour visiter le musée de l’armée.

belgrade

img_7675
Le marché de Belgrade

img_7690

img_7753
Musée de l’armée de Belgrade
img_7820
Bâtiment de l’Assemblée Nationale

Suivez nos aventures sur

Facebook / Instagram / Twitter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s